04 octobre 2009

Faire du vélo c'est faire des économies

Anticiper
Les pays émergeants consommant de plus en plus de pétrole font augmenter le prix de celui-ci, mais aussi accélèrent son épuisement.
«On peut continuer à rouler en voiture, quand il n’y aura plus de pétrole les scientifiques auront bien trouvé une solution » . C’est d’un optimisme puéril de penser comme ceci, et c’est aussi ne pas réfléchir à la hausse du prix. Même si les scientifiques trouvent une nouvelle source d’énergie juste à temps, en attendant le prix du carburant ne va pas fléchir, et le jour où le prix du litre à la pompe sera de 5€, si aucune politique n’anticipe cela, il va y avoir du sang, des morts,…et rien de bon. Pourtant on ne pourra pas dire qu’on ne pouvait pas anticiper.
Le développement des circulations douces n’est pas qu’une idée censée protéger l’environnement, elle est aussi censée aider les personnes aux petits revenus.

Les économies

Selon les sources de l’ADEME, un foyer dépense autant dans les frais de transports, que dans l’alimentation, soit 16% du budget annuel. La hausse des prix du carburant, qui entraîne une hausse de tous les autres prix, provoque une crise du pouvoir d’achat. Ce sont les plus pauvres qui sont le plus touchés par la hausse du prix du pétrole, comme le montre une étude récente de l'ADEME (Le poids des dépenses énergétiques dans le budget des ménages en France 03/04/2008).

Dans un tel contexte, il est surprenant de remarquer que les infrastructures pour les vélos, sont aussi peu nombreuses et d’une qualité souvent médiocre :

   

Parking à vélo : Il existe très peu de parking offrant la possibilité d’accrocher le cadre du vélo et non uniquement la roue. A la gare de Sucy-en Brie, le parking à vélo permet certes d'attacher le cadre mais il comporte ... 10 places qui sont presque toujours occupées. A comparer à la place de la gare de Nijmegen (Pays-Bas) où l'on peut attacher des centaines de vélos. Ou bien à Amsterdam où l'on a installé des parking vélos à 2 ou 3 étages.

Parking_velo_nijmegen

    Pistes cyclables : Les pistes cyclables doivent desservir les zones d’activités comme les centres sportifs, les écoles, les magasins,…, pour permettre de s’y rendre sans prendre le risque de se faire bousculer par un camion. Le vélo ne sert pas uniquement aux loisirs, et il n’est pas sincère de dire que des investissements sont réalisés pour le développement du vélo, quand on ne construit pas de pistes cyclables sur les axes desservant les lieux importants d’une ville.

Ce qui est encore plus surprenant, c’est que la crise énergétique est prévue depuis longtemps, et qu’aucune action à long terme n’a été mise en place concernant l’infrastructure des vélos. Par contre les projets de constructions d’autoroutes (bien plus coûteuses) sont encore à l’ordre du jour avec un prix du baril du pétrole à 139 dollars. C’est un mépris pour les personnes qui touchent des petits revenus. Pour vous donner une idée des économies réalisées avec l’utilisation du vélo voici une illustration :

ecoenergie



La conseillère municipale verte de Sucy-en-Brie (Sylvie Grasland-Deslot) va travailler tous les jours  à une distance d'environ 5 kilomètres. En choisissant le vélo, elle dépense environ 105 euros par an (amortissement du prix du vélo, changement des pneus, révision, ...). Si elle avait choisi la voiture, le prix annuel serait de 1035 euros par an (amortissement du prix de la voiture, essence, réparations, assurance, ...). De plus, la voiture émettrait environ 470 kg de CO2 par an et contribuerait à l'effet de serre. En bref, choisir le vélo c'est non seulement écologique mais aussi économique !

Vous pouvez réaliser vous-même ces calculs sur :

http://www2.ademe.fr/calculette-eco-deplacements/

Plus de mille euros par ans

Les économies réalisées sont loin d’être négligeables, et peuvent permettre à de nombreux foyers en difficulté financière d’alléger leurs dettes et ainsi de vivre plus sereinement. Ces économies permettent aussi aux foyers sans difficulté de réaliser des projets : vacances, travaux, … Le vélo, en plus de protéger l’environnement, est un moyen de se déplacer à moindre frais, il est donc indispensable que chaque ville mette en place le strict nécessaire pour permettre à tous de faire du vélo en toute sécurité et de garer son vélo sans prendre le risque de n’y retrouver que sa roue. Bien que le développement de telles infrastructures ne permettra pas à tous de se rendre sur son lieu de travail à vélo, cela concernera une large partie de la population, et aura pour conséquence de réduire la circulation sur les routes. Ainsi on peut éviter que la ville ait à prendre en charge la construction d’une autre route pour palier aux problèmes de circulation.

Rémi RODRIGUES

Posté par verts_sucy à 17:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires sur Faire du vélo c'est faire des économies

Nouveau commentaire