07 février 2010

CARTES ET ARGUMENTS DE CAMPAGNE (5) : les cartes mentales des trois principaux partis politiques (PS, UMP, EE)

Les programmes des principaux partis candidats aux élections régionales en Ile de France sont désormais publiés et largement diffusés sous forme de tracts et sur les sites internet.

Au delà des arguments publicitaires et des mises en pages, il est intéressant d'analyser le contenu de ces documents en observant les mots qui reviennent les plus fréquemment pour voir ce qu'ils nous apprennent sur les objectifs explicites et implicites de chaque parti. Une "cartographie mentale" peut facilement être réalisée à l'aide du site http://www.wordle.net

Un petit jeu pour commencer : pouvez vous deviner au programme de quelle liste (UMP, PS ou EE) correspondent respectivement les trois nuages de mots ci dessous ?

Wordle: Pecresse 2010 : Mots les plus utilisés dans le programme des régionale

Wordle: Mots du tract Huchon 2010 "Mon projet pour l'Ile de France"

Wordle: Les mots du programme Europe Ecologie Ile de France

 

 


RÈGLES DU JEUX POUR UNE COMPARAISON OBJECTIVE

On a beau être militant, on n'en reste pas moins scientifique (dans une autre vie) ... Aussi, l'auteur de ces lignes a choisi de décrire précisément la méthode utilisée pour établir les cartes mentales des différents partis, afin que chacun puisse refaire lui-même l'analyse et vérifier les résultats. Voici donc les principes suivis :

  • Utiliser le document de campagne le plus représentatif : pour chaque parti, nous avons retenu le tract présentant les propositions de campagne le plus à jour à la date du 7 février 2009.
  • Éliminer tous les mots de vocabulaire usuels non pertinents : Wordle procède de lui-même à un filtrage des mots courants type "le", "la", "les", "et", "ou" ... Nous avons également éliminé les mots banaux comme "tout", "tous", "cette" ...
  • Éliminer les mots obligés de la campagne des régionales en Île de France : tous les partis utilisent évidemment les termes "régions", "régional", "Ile-de-France" et les noms de leurs leaders "Jean-Paul Huchon", "Valérie Pecresse" ou "Cecile Duflot". Nous avons éliminé l'ensemble de ces termes peu significatifs, sauf si l'on considère que le vote se détermine sur des personnes et non sur des programmes.
  • Utilisation de la même mise en page Wordle : Il aurait été évidemment facile de tricher en utilisant des couleurs, orientations ou polices de caractères différentes pour chaque parti, réservant les plus hideuses à ceux que l'on ne soutient pas et les plus favorables à son parti préféré. Nous avons opté pour une solution identique, mettant chaque parti sur un pieds d'égalité.

On peut évidemment soupçonner un militant Vert déclaré d'avoir consciemment ou inconsciemment truqué les résultats, aussi nous précisons à chaque fois nos sources et nous invitons les militants des autres partis à refaire et vérifier l'analyse proposée ici et  nous transmettre leurs conclusions, critiques ou propositions d'amélioration dans la partie "commentaire" de ce blog.


1. LES MOTS DE  L'UMP : PRIORITE AUX TRANSPORTS ET LA COMPETITIVITE 

Analyse du tract "Avec Valerie Pecresse, Changer c'est possible"

progPecressejpg

WordleUMPjpg

  • La campagne est centrée sur la question des transports : En dehors du mot "transport", on note la fréquence des mots "gare", "prolongement", "Grand Paris", "Pôle", etc. qui sont en ligne avec la stratégie de compétitivité de l'UMP.
  • L'enseignement supérieur est mis au service de la campagne : Valérie Pecresse utilise sa fonction de ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche pour peser sur la campagne ("Campus", "Internet", "recherche", "étudiants", "savoir", "formation" ) et tenter de séduire une population étudiante nombreuse en Île de France.
  • La stratégie de Lisbonne est finalement le coeur du programme : Il s'agit de faire de la région Île de France une économie compétitive tournée vers la haute technologie, quel qu'en soit le coût social ou environnemental. Les mots associés à ces deux dernières priorités ("crèche", "emploi", énergie", écologie")  sont clairement moins fréquents que ceux associés à la compétitivité économique ("entreprise", "service", "technologie").

 


2. LES MOTS DU PS : PRIORITE AUX JEUNES, AUX TRANSPORTS ET AU LOGEMENT

Analyse du tract "Huchon 2010 : Mon projet pour l'île de France"

proghuchonjpg

WordlePSjpg


  • La campagne est ciblée en priorité sur les jeunes : c'est le mot qui ressort le plus nettement, au point qu'on ne peut douter qu'il résulte d'un choix de communication. On trouve également les mots "étudiants" ou "formation" ce qui montre que les thèmes de campagne sont ici une réponse directe à Valérie Pecresse.   
  • Les transports sont un thème majeur : Comme dans le cas précédent, la campagne du PS est symétrique de celle de Valérie Pecresse. Mais la fréquence des mots "accès" et "territoire" souligne que l'ambition est ici de desservir l'ensemble des franciliens et pas seulement les pôles de compétitivité. Le tract comporte d'ailleurs une carte du réseau Arc-Express, en réponse à la carte du métro du Grand Paris qui figure dans le programme de l'UMP.    
  • Les thématiques sociales, comme le logement et emploi ne sont pas négligées mais apparaissent un peu moins fréquemment. Des termes consensuels comme "ensemble", "chacun", "projet", "plan", "oeuvre", "aide", "soutien" marquent un discours politiquement très correct mais pas forcément précis.   


3. LES MOTS D'EUROPE ECOLOGIE : POUR UNE ÉCONOMIE DURABLE ET SOLIDAIRE

Analyse du tract "Le contrat écologiste pour l'île de France"

progEEjpg

WordleEEjpg


  • Aucun mot ne domine de façon écrasante sauf "Vie"  : c'est la principale originalité du programme écologiste par rapport à ceux de l'UMP et du PS qui privilégient l'un et l'autre un nombre réduit de thèmes de campagne. Loin de se limiter aux transports et à l'enseignement supérieur, le programme Europe Écologie balaye l'ensemble des questions et n'a visiblement pas été rédigé par des conseillers en communication issus de Science Po ...   
  • Les trois piliers du développement durable forment le coeur du programme : On voit en effet bien que les fréquences de citation des mots "écologique", "économie" et "social" sont à peu près équivalentes, associées à "vie", "qualité", "politique" et "développement"   
  • Des enjeux politiques sociaux et culturels diversifiés :  on peut voir à la diversité des termes secondaires ("biodiversité", "quartier", "agricole"...) que le programme est très détaillé en raison du grand nombre de compétences qui ont été mobilisés dans la création des listes Europe Écologie. Ceci ressort très bien du vocabulaire avec des mots comme "association", "quartier", "lutte", "citoyens", etc.


  BOUCLIER FISCAL, BOUCLIER SOCIAL ET BOUCLIER MORAL

La principale conclusion que l'on peut tirer de cette analyse est que les deux partis majoritaires (PS et UMP) ont tendance à limiter le débat à deux ou trois questions (transport, enseignement supérieur, emploi) et à figer le débat dans l'alternative compétitivité économique (quel qu'en soit le coût social) ou cohésion sociale (quel qu'en soit le coût écologique).

Seule la liste Europe-EcologieEurope-Ecologie tente de couvrir l'ensemble des thématiques du développement durable, en associant les questions économiques, sociales et environnementales.  Ceci est évidemment le point de vue de parti pris d'un militant Vert. Et nous laissons chacun de se faire son opinion au vue de ces petites analyses qui ne remplacent évidemment pas la lecture approfondie des programmes. Il est bien évident que les propositions les plus importantes peuvent être noyées dans un magma de termes supposés "rentables" en terme de communication politique.

On ajoutera tout de même qu'à titre personnel, aucun des programmes ne nous semble satisfaisant sur la question des relations Nord-Sud et de la solidarité planétaire. Tout se passe comme si l'échec de Copenhague avait rendu tabou le sujet de l'aide aux pays les plus pauvres.

La campagne des régionales tourne autour d'une bataille de boucliers (fiscal pour l'UMP, social pour le PS) mais on oublie simplement que ces boucliers ne protègent finalement que les riches citoyens (pour l'UMP) et les habitants de l'Ile de France (pour le PS). Ou est la justice et la générosité dans tout cela ? Quitte à parler de bouclier, défendons un bouclier moral consistant à verser 0.7% des ressources budgétaires de la région francilienne à l'aide au développement pour remplir les objectifs du Millénaire !

Finalement, quel parti nous offrira un programme dont les mots ressembleraient à ceci :

ddhjpg

Mots les plus fréquents de la déclaration universelle des droits de l'homme

Claude Grasland

Militant Verts, Sucy-en-brieSucy-en-brie



Commentaires sur CARTES ET ARGUMENTS DE CAMPAGNE (5) : les cartes mentales des trois principaux partis politiques (PS, UMP, EE)

Nouveau commentaire