17 janvier 2010

CARTES ET ARGUMENTS DE CAMPAGNE (2) : PECRESSE 2010 : Transports Bling Bling, Spéculation financière et inégalités sociales

S'il est un point sur lequel on peut être d'accord avec l'UMP, c'est sur le fait que la question des transports sera au coeur des enjeux de la campagne des élections régionales en Ile de France.

Valérie Pecresse critique le bilan de la majorité actuelle, mais que propose-t-elle réellement ?

Un tract distribué par les militants UMP le long du RER A donne la réponse


PECRESSE 2010 : DIX PROPOSITIONS ET UNE CARTE DE GEOGRAPHIE

 

pecresse1pecresse2

Source : Le tract présenté ci-dessous était distribué jeudi 14 Janvier par les militants UMP-Nouveau Centre à la gare de Sucy-en-Brie, dans le cadre d'une semaine d'action de la fédération Nouveau Centre du Val de Marne. Nous n'avons malheureusement pas pu retrouver sa version originale PDF sur le site de campagne de Valérie Pecresse et nous avons dû scanner le tract qui nous avait été distribué.


ZOOM SUR LA CARTE ACCOMPAGNANT LE TRACT

carte_GP1

Il faut féliciter les militants UMP d'accompagner leurs propositions d'une carte permettant aux électeurs de mieux saisir les tenants et les aboutissants de leurs propositions. Deux remarques s'imposent d'emblée à la lecture de la légende de la carte :

  • Le tract UMP reprend à son compte plusieurs projets de la région : en effet, la plupart des tracés indiqués en bleu ont été portés par la région ou par des départements à majorité de gauche, à l'exemple du TCSP Pompadour-Sucy-Bonneuil dans le Val de Marne.
  • La seule proposition réellement originale de l'UMP concerne le métro automatique du Grand Paris : cette fameuse double boucle tracée en rouge est sans nul doute une idée originale de l'UMP et c'est donc par rapport à celle-ci qu'il faut juger de l'intérêt du projet Transport proposé par Valérie Pecresse aux franciliens.

TRANSPORT "BLINGBLING" : DESSERVIR EN PREMIER LES PLUS RICHES

Le projet de métro automatique du Grand Paris vise à "servir en premier ceux qui sont les plus riches", comme le montre très clairement la superposition de la carte du métro automatique et celle des revenus moyen des habitants publiée récemment.

disparit_s_idf_GPdisparit_s_idf2jpeg

Source : Les disparités sociales se renforcent en Ile de France, Atlas de la Santé en Ile de France

SEGREGATION SOCIALE, CHOMAGE ET TEMPS DE TRANSPORT

Les études menées par le ministère des Transports montrent en effet que les ouvriers disposent de moins d'offre d'emploi que les cadres dans une zone d'une heure autour de leur domicile. La politique de transport a donc un impact direct, non seulement sur la fatigue (temps de déplacement) mais aussi sur l'activité (risque de chômage).
Or, le projet de métro automatique du Grand Paris va  contribuer a à renforcer encore les écarts de temps de transport entre les cadres supérieurs d'une part, les ouvriers et employés d'autre part. C'est ainsi une véritable ségrégation socio-spatiale qui sera renforcée par l'action combinée du Grand Paris et de l'abandon de la loi SRU.

Cadres

Source : IAURIF, Cartes interactives en libre accès

 


L’accessibilité au marché du travail en Ile-de-France : inégalités entre catégories sociales et liens avec les localisations résidentielles

La mesure de la part de l’emploi régional à laquelle permet potentiellement d’accéder un parcours domicile-travail d’une heure (durée maximale regroupant 80% des actifs, quelle que soit la catégorie socioprofessionnelle) montre des disparités entre les individus des différentes catégories socioprofessionnelles. Tous modes de transport confondus, le marché de l’emploi accessible en une heure de transport est en moyenne plus étendu pour un cadre que pour un ouvrier (en moyenne 83% de l’emploi cadre francilien accessibles pour les uns contre 69% de l’emploi ouvrier francilien pour les autre). De même, l’accessibilité aux emplois est différenciée entre catégories socio-professionnelles selon le mode : pour les cadres, les transports publics permettent d’atteindre les 2/3 des emplois accessibles en voiture alors que le marché de l’emploi accessible en transports publics par les ouvriers ne représente que la moitié de celui que la voiture circonscrit. Qui plus est, l’écart entre tailles de marché de l’emploi accessible selon la catégorie socioprofessionnelle se creuse avec l’éloignement du centre de l’agglomération. (Source : CERTU, 2005)


LE METRO DU GRAND PARIS AU SERVICE DE LA SPECULATION FINANCIERE

Est-ce à dire qu'au moins les rares communes voyant passer le Métro du Grand Paris ont des raisons de se réjouir, quitte à ignorer égoïstement les "laissés pour compte" ? Pas si sûr ... car le gouvernement UMP souhaite financer les 35 milliards que coûterait le nouveau métro par la spéculation financière sur les terrains situés autour des nouvelles gares. Les créations d'emplois de bureau vont continuer à se concentrer autour de Paris-La Défense et des nouvelles stations du Métro du Grand Paris. Pour une grande partie des franciliens, le projet se traduira à la fois par un appauvrissement des ressources de leurs communes et par des déplacements toujours plus lointains. Seuls les privilégiés pourront se payer des logements à proximité des nouveaux pôles d'emplois du Grand Paris...

Gains d'emplois induits par les nouvelles construction de bureau (source : IAU)

bureaux_IDFjpg

Source : Construction de bureaux : proche du métro, loin de l’objectif polycentrique. Note rapide Économie, n° 490, IAU.

CONCLUSION : LES TRANSPORTS SONT L'ENJEU SOCIAL ET POLITIQUE MAJEUR DE LA CAMPAGNE

On l'aura compris, le tract de l'UMP sur les transports est beaucoup plus qu'une simple critique de la politique actuelle de la région francilienne. Changer le nombre de zones de carte orange et leur tarification n'a pas une grande importance et relève de la politique gadget...

En revanche, c'est un véritable projet de société au profit des plus riches qui est proposé à travers le tracé du métro du Grand Paris. Si nous devons nous battre, c'est bien contre ce projet "blingbling" en défendant une politique moins spectaculaire mais plus efficace de desserte fine de l'ensemble des territoires franciliens par des modes de transports performants et écologiques. Là est l'enjeu de la campagne !

Il faut faire connaître localement les propositions de l'UMP en matière de transport et en discuter dans les communes ou les quartiers. A titre d'exemple, vous pouvez consulter l'article paru sur le blog des Verts de Sucy-en-Brie où je montre l'impact local des propositions de l'UMP :  ZOOM SUR SUCY-EN-BRIE

Claude Grasland

Militant Verts, Sucy-en-Brie

 

Commentaires sur CARTES ET ARGUMENTS DE CAMPAGNE (2) : PECRESSE 2010 : Transports Bling Bling, Spéculation financière et inégalités sociales

    Mensonge multidimensionnel

    Bonjour,

    Le 14 janvier ou à une date proche, des militants UMP exhibaient à la gare de Sucy-Bonneuil non seulement le tract scanné, mais également une affichette qui m'a heurté. Je ne l'ai pas sur moi et ne pourrai donc pas la citer exactement, mais un passage disait à peu près ceci
    "Huchon prétend qu'il n'a rien pu faire pour les transports publics avant 2008, or il est à la tête de la région depuis douze ans ; donc d'une part pendant une dizaine d'années il n'a pas agi (ce qui laisse supposer son irresponsabilité), d'autre part il nous ment et il se moque de nous"

    Evidemment cette affichette n'allait pas nous rappeler que l'Etat n'a cédé, à la région Ile-de-France, sa position dominante dans le Syndicat des transports d'Ile-de-France (STIF) qu'en 2006. Ce détail relativement technocratique est probablement ignoré ou inintelligible par une importante partie de la population régionale, et le rédacteur de l'affichette n'est pas pressé de révéler à ses lecteurs la vérité en la matière.

    Dans cette histoire le mensonge n'est certainement pas du côté de M. Huchon, et la falsification est franchement indigne de la part de l'UMP. Mais nous savons hélas depuis Cicéron - et même sans doute avant lui - qu'une campagne électorale efficace doit comporter une part de dénigrement démagogique des adversaires.

    Est-ce faire à mon tour acte de dénigrement, de souligner que le tract UMP, regroupant d'une part des projets de transports déjà planifiés, d'autre part un projet de "Réseau primaire du Grand Paris" pur produit du gouvernement et non de la région, fait preuve de nulle originalité ?

    Enfin concernant stricto sensu l'avenir des transports publics en rocade, de mon humble point de vue de géographe il me semble que les projets des types Orbival / Arc Express / Métrophérique, à supposer qu'on puisse les concilier et coordonner, sont nettement plus pertinents et socialement plus utiles que le projet gouvernemental de Réseau du Grand Paris.

    Alexandre Peltereau-Villeneuve,
    sympathisant Verts, Sucy-en-Brie

    Posté par Alexandre, 07 février 2010 à 23:16 | | Répondre
Nouveau commentaire